Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 10:37

 

un grand merci jpeg

Repost 0
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 15:18

FN.jpg

 

Le PCF allerte le CSA

 

Une délégation du PCF a été reçue par le CSA. Lors de cette audition par la commission Pluralisme et campagne électorale présidée par Francine Mariani-Ducray et Sylvie Pierre -Brossolette, le PCF a alerté le CSA sur la discrimination de médiatisation dans l'audiovisuel dont il était victime.


Le PCF rappelle que les radios et les chaînes de télévision doivent respecter les exigences de pluralisme et d'équité des temps de parole entre les différentes formations politiques. Le PCF, formation fondatrice du Front de Gauche, qui est représentée par un groupe parlementaire à l'Assemblée nationale, au Sénat et au Parlement européen et qui est la troisième force politique en terme d'élus locaux, est quasiment absente des antennes.

Il est ainsi inacceptable que le FN, qui n'a aucun groupe parlementaire et qui n'a que cinq maires de petites communes, ait table ouverte en permanence sur tous les plateaux de télévision et les radios.

Cette situation doit cesser et les règles de pluralisme et d'équité doivent être enfin respectées.

De la même manière, les débats de fond comme les confrontations d'opinion concernant les enjeux liés aux élections municipales et européennes sont dénaturés ou absolument pas traités. Comment ne pas s'étonner de l'abstention qui risque de favoriser la droite et l'extrême droite ?

Cette alerte utile à notre démocratie appelle une mobilisation populaire pour contrarier le conformisme dominante t réhabiliter l'action politiqe citoyenne et plraliste.

Repost 0
Published by - dans PCF
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 13:40

un vote qui comptera

Repost 0
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 12:36

 

Droite décomplexée, extrême droite,

Front National

Attention danger ! Pour une contre offensive

INVITATION À UNE CONFÉRENCE-DÉBAT 

LUNDI 17 MARS 2014

A 19 h 30 - Salle des Fougères

Grand place, face aux cinémas, métro Marcel Sembat

Avec 

Alain Hayot, sociologue, conseiller régional  PCF de la région PACA

Qui dédicacera son livre : « Face au FN, la contre offensive »  

et Baptiste Talbot, militant syndical

Robert Créange, militant de la mémoire de la Résistance et de la déportation

animera cette rencontre

Attention danger ! Pour une contre offensive

En cette période de crise économique, de chômage de masse, de crainte pour l’avenir, on voit se développer des clivages, des sectarismes, des violences, la recherche de boucs émissaires. Le racisme, l’antisémitisme, l’islamophobie, l’homophobie se banalisent. Les tentatives d’intimidation se multiplient en France et en Europe (contre l’IVG, contre la lutte pour l’égalité hommes femmes, contre l’application  de la loi sur le mariage pour tous, contre les Roms, etc..).

 

A Boulogne, le candidat du Front National réclame l'interdiction de certains livres pour enfants dans les bibliothèques de la ville et s'insurge avec la droite locale de la présence de gens du voyage au bois de Boulogne.

·        Le combat social pour résoudre les problèmes et répondre aux besoins de nos concitoyens, peut-il être dissocié de la lutte contre ces idées dangereuses et leurs conséquences violentes ?

·        Comment mener une contre offensive, démocratique pour contrer cette montée réactionnaire ? La condamnation morale suffit-elle ?

·        Nos concitoyens savent-ils ce que proposent réellement ces forces ? En particulier le programme  dit « social » de Marine le Pen ?

·        Sous Sarkozy, la droite avait attisé les feux.  « Pain au chocolat », débat sur l’Identité nationale, etc. Le gouvernement actuel par ses reculs successifs (droit de vote des étrangers, Procréation Médicalement Assistée...) et son virage anti social,  ne porte-il pas une part de responsabilité dans la montée du populisme ?

·        Que doit-on  attendre des forces progressistes et démocratiques, des syndicats, des partis de gauche ?

 

·                                                  Venez  en débattre !

 

 

Repost 0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 09:45

 

L'austérité est aussi une question de genre !

 


Un monde très inégalitaire :austerite-femmes-copie-1.jpg

Dans le monde, les femmes :

Accomplissent 66 % du travail

Produisent 50 % de la nourriture

Perçoivent 10 % des revenus

Possèdent 1 % de la propriété

 

 

En France :

La crise, puis les politiques de baisse des dépenses publiques décidées par les gouvernements pour tenter d'y répondre, frappent dur, mais pas également. A plusieurs niveaux, leurs premières victimes demeurent les femmes.

 

 

La précarité, c’est pour les femmes :

82 % des travailleurs à temps partiel sont des femmes. Entre 1980 et 2010, leur nombre a doublé (de 15 à 30 %). Ce temps partiel est majoritairement imposé et nombre d’entre elles sont des mères célibataires.

 Des salaires inférieurs :

Les femmes gagnent 28 % de moins que les hommes.

 Retraites - les femmes pénalisées :

Montant moyen des pensions : Femmes : 932 € - Hommes 1 603 €

SAMEDI 8 MARS

ON MARCHE CONTRE LES INEGALITES !

13 h 30 place Marcel Sembat (devant métro face KFC)

14 à la Bastille

lire le tract ci après : link

Repost 0
Published by - dans France
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 14:48
Ce LUNDI 3 MARS : sur FR3 à 23 h 50 !!! (un horaire indigne !)
 
Diffusion du documentaire"LES JOURS HEUREUX"
le programme révolutionnaire de la Résistance

Nationalisation de l'énergie, des grandes banques, instauration de la Sécurité sociale et des retraites par répartition ...Autant de mesures révolutionnaires portées, au lendemain de la seconde guerre mondiale, par le Conseil National de la Résistance, que les puissances d'argent et leurs laquais politiques mettent toutes leurs forces à défaire.
Seule la 1ère partie de ce documentaire est diffusée. Vous pourrez voir la 2ème partie du mardi 4 mars 8 h au jeudi 6 mars 8 h sur telerama.fr

le-paon.jpg

"Pacte de responsabilité": les contre-propositions de la CGT

La "négociation" entre syndicats et patronat sur le pacte de responsabilité débute ce vendredi. Un dialogue biaisé puisque le Medef a déjà obtenu son cadeau de plus de 30 milliards, avant les discussions sur les éventuelles contreparties. La CGT arrive à la table pour affirmer son désaccord sur ce pacte et proposer un tout autre projet. Documents.

"Nous tenons tout d’abord à réaffirmer notre désaccord sur la façon dont le «pacte de responsabilité» a été mis sur la table sans aucune concertation ni avis des organisations syndicales de salariés" débute la CGT dans sa déclaration du jour. "En clair, le président de la République annonce à la télévision qu’il donne un chèque supplémentaire de 30 milliards d’euros aux employeurs et il nous demande aujourd’hui de négocier d’éventuelles contreparties" résume le syndicat, particulièrement remonté. "La CGT n’a pas vocation à gérer le service après-vente du gouvernement."

La CGT se réaffirme en opposition au «pacte», à la suppression des cotisations familiales comme à la logique de fond, la réduction d’un «coût du travail» qui, ne profite pas à l’emploi, mais aux actionnaires. En plus des cadeaux au Medef, la CGT dénonce la logique de réduction des dépenses publiques qui est non seulement mauvais pour l’économie, mais en plus remet en cause notre modèle social. Avec FO, la FSU et Solidaires, ils manifesteront d’ailleurs le 18 mars pour le dire à nouveau.

Des propositions en nombre

La CGT propose une véritable évaluation des aides publiques, fiscales et sociales aux entreprises. "Quel contrôle public et social ? Quelle conditionnalité d’attribution ? Quelles sanctions en cas de non-respect des conditions d’attribution ?". La CGT propose également d’examiner "l’emploi public à l’aune du gain social qu’il représente et non comme une source potentielle d’économies."

La CGT estime que la définition du volume d’emplois publics doit correspondre à l’identification des besoins sociaux et de la réponse à y apporter. "Ainsi, nous considérons que 100 000 agents supplémentaires seraient nécessaires pour remplir correctement les missions de santé publique." Autre exemple: "aux finances publiques, 10 % des postes ont été supprimés. Dans le même temps, on estime à 25 % (10 milliards d’euros) l’augmentation de la fraude fiscale… cherchez l’erreur!"

Sur le front de l’emploi toujours, la CGT propose entre autre de faciliter l’accès au financement pour les PME/PMI, une vraie politique de recherche et d’innovation et la création d’un "livret d’épargne développement emploi et industrie".
Une véritable revalorisation des salaires est également proposée par le syndicat "pour reconnaître à leurs justes valeurs les qualifications et construire de vrais déroulements de carrière." La CGT réaffirme également que les revenus du travail doivent continuer à financer la protection sociale. "Nous proposons de moduler les cotisations sociales en fonction de la part de la valeur ajoutée sur la  masse salariale et en prenant en compte la politique d’emploi et de salaire menée dans les entreprises. Nous proposons également de mettre à contribution les revenus financiers des entreprises."

Les prochains rendez-vous. Mobilisation du 18 mars, à l’appel de la CGT mais aussi de FO, de la FSU et de Solidaire. « Face à la situation sociale vécue par les salariés du privé et du public, les privés d’emploi et les retraités de notre pays » les syndicats ont décidé de faire du 18 mars une journée interprofessionnelle de mobilisation massive. Et le 4 avril à l’appel de la CGT, de la CFDT, de la FSU et de l’Unsa pour décliner dans notre pays le plan d’investissement proposé par la Confédération européenne des syndicats.

Repost 0
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 13:49

 

cour-des-comptes.jpg

 

A quoi sert la cour des comptes ? En gros, ça sert à apercevoir, tous les six mois le père Migaud qui quitte sa robe et son hermine, sort de son beau bureau et joue au père fouettard, rappelant au bon peuple qu’il ferait bien de se serrer encore plus la ceinture !

Franchement, c’est vraiment pas la peine de mobiliser plus de 700 magistrats, soit le personnel de la Cour, pour un tel résultat ! Tout un bataillon de bavards nous répètent ce discours à longueur de temps, d’ondes et d’antennes. Pas la peine non plus de gaspiller 200 millions d’euros, soit le budget de ladite Cour, pour ressortir un catéchisme libéral usé jusqu’à la corde. 700 magistrats, 200 millions d’euros ! En ces temps où les deniers publics sont si précieux, où les magistrats sont si rares, il y a là de belles économies à faire. Affectons les magistrats aux tribunaux surchargés, par exemple. Et avec les 200 millions d’euros, ouvrons quelques nouvelles médiathèques municipales ! La civilisation y gagnerait.

Gérard Streiff (L’Humanité)

Repost 0
Published by - dans France
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 13:50

l-affiche-rouge.jpg

 

Il y a 70  ans, le 21 février 1944,  les 23 membres du groupe Francs-Tireurs et Partisans de la Main-d’Oeuvre Immigrée (FTP-MOI), dirigés par Missak Manouchian étaient exécutés au Mont-Valérien pour cause de résistance après des mois d’insoutenables tortures  puis un jugement expéditif par un tribunal militaire allemand.

Les nazis en firent une affiche qui par la suite devint célèbre par l’inversement de son idéologie. L’Affiche Rouge, instrument de propagande utilisée pour contrer la Résistance, désignant les 23 membres de groupe Manouchian d’armée criminelle,  stigmatisera l’origine étrangère de ces derniers faisant preuve d’un racisme et d’une hostilité incomparable.

« Il est très utile de se remémorer l’Affiche rouge, alors que sévit une sorte de chasse à l’étranger, avec son cortège d’antisémitisme, de racisme et de haine de l’autre » souligne Patrick Le Hyaric, le directeur de l’Humanité, dans son éditorial.

L’Humanité publie un hors-série hommage au groupe Manouchian, pour les 70 ans de l’Affiche Rouge. Un CD inédit de HK et les Saltimbanks chantant l’Affiche Rouge est inclus, avec également un poster reproduisant l’Affiche Rouge et aussi le poème saisissant de Louis Aragon. Vous pouvez vous le procurer chez votre marchand de journaux (10 €).

 

 

Repost 0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 16:36

 

Tous-a-poil.jpg

 

Le gouvernement et sa politique d'austérité nous enfoncent toujours plus dans la crise et la pauvreté. Cette politique fait le jeu de l'intégrisme et de l'intolérance savamment attisés par l'extrême droite. La droite, qui voudrait encore renforcer l’orientation ultra libérale  et s’appuie sur les idées les plus réactionnaires,  porte à cet égard la responsabilité de jouer les pompiers pyromanes.

Le Front National n'hésite pas aujourd'hui à demander l'interdiction de certains livres dans les bibliothèques municipales, dont celles de Boulogne-Billancourt.

A quand le retour aux autodafÉs ? 

Pour lutter contre la haine et l'exclusion, nous devons au plan national et local réaffirmer les valeurs de solidarité, d'humanisme et de partage.

Repost 0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 13:10

 

PhotoGroupe jpeg

POUR CONSULTER LE JOURNAL DE LA LISTE "LHUMAIN D'ABORD A BB" : link

Repost 0